Hémovigilance

Dr OTMANI.

Introduction :

La transfusion sanguine repose sur le concept de la chaine transfusionnelle, implique une prise en compte de l'ensemble des activités du processus transfusionnel qui vont de la promotion du don au suivi des malades transfusés.

Définition  de la sécurité  transfusionnelle :

C'est l'ensemble des mesure visant à réduire ou à éliminer les risques immunologique et infectieux liés à la transfusion des produits sanguins.

La sécurité transfusionnelle repose sur l'atteinte d'un triple objectif:

  • qualité des produits
  • qualité des services 
  • qualité des professionnels.  

Cet objectif et atteint à travers une démarche générale appréhendant la sécurité transfusionnelle  en tant que système.

Le système de sécurité transfusionnelle est composé de trois éléments interactifs sont: l'assurance qualité, l'hémovigilance et les bonnes pratiques de transfusion.

A- L' HEMOVOGILANCE

C'est l'ensemble des procédures de surveillance organisées depui la collecte de sang et de ses composants jusqu'au suivi des receveurs, en vue de recueillir et d'évaluer les informations sur les effets inattendus ou indésirables résultant de l 'utilisation des produits sanguins labiles.

Dans le système dhémovigilance, deux dimensions permettent de recueillir les informations essentiels à son fonctionnement:

1- Fonctionnement du système d'hémovigilance.

2- Acteurs du système d'hémovigilance.

1- Objectif de l'hémovigilance:

  • Le recueil et la conservation d'information sur toutes les étapes du circuit transfusionnel, afin de réaliser la traçabilité qui permet de suivre un produit sanguin du donneur au receveur.
  • Le recueil d'information sur tout incident notamment immunologique  et infectieux, immédiat ou retardé, recueil qui s'apuie sur une obligation de signalement de tout incident transfusionnel par les praticiens.
  • La conduite d'enquêtes épidémiologiques  et la réalisation d'étude sur les conditions d'emploi des PSL.

2- Fonctionnement  du système d'hémovigilance  :

2-1 Système de veille et d'alérte sanitaire :

  • Tout effet inattendu ou indésirable du ou suseptible d'étre du à la transfusion du sang ou de ces dérivés doit immédiatement étre signalé à la structure ayant délivré le produit.
  • Dans ce cas, la transfusion  doit étre immédiatement arrétée et le temps d'apparition des troubles et le temps d'apparition des troubles et le numéro de poche incriminée doivent étre noté, deux tubes de sang (tube citraté et tube sec) doivent étre prélever au bras et adressés à la structure chardée de la transfusion sanguine pour vérification  immunologique.
  • Des prélèvement  d'hémocultures sont effectués et adressées au laboratoire de bactériologie.

* Le dispositif d'HV s'est doté d'un outil particulier  :   la fiche d'incident transfusionnelle,  le contenu de la fiche est rédigée par les deux correpondants d 'HV de l' etablissement  de soin et de l'établissement de transfusion  sanguine. La déclaration doit avoir lieu dans les 8 heures aux deux correspondants HV.

2-2 Le système de traçabilité  :

a) Définition et objectif:

  • Il s'agit de la possibilité  à partir d'une identification enregistrée de retrouver rapidement l'historique, l'utilisation ou la localisation d'un produit sanguin à toutes les étapes de sa préparation  ou de sa distribution, ou selon le cas le (s) receveur (s) au (x) quel (s) il à été administré.
  • La traçabilité ainsi définit à pour objectif de permettre de retrouver à partir d'un numéro de produit sanguin soit le donneur dont le sang à été utilisé pour préparer ce produit soit le déstinatiare auquel il a été administré.

b) Circuit de l'information de la traçabilité:  (schéma 1)

les données nécessaire à la traçabilité sont véhiculées par trois types de messages:

  • Le premier concerne la préscription nominative.
  • Le second le retour sur distribution nominative.
  • Et le dernier se rapporte aux déclaration d'incidents.

La traçabilité repose également sur la mise au point d'une fiche de distribution nominative support technique de l'attribution des produits sanguins.

   hebergement d'image

3- Acteurs du système d'hémovigilance :

3-1 Au niveau local :

Les structure et les intervenants de I'hémovigilance au niveau local, et leurs rôles.
structure intervenants Rôles
Etablissement de transfusion
sanguine
Correspondant de de l'hémovigilance
  • assure le recueil et la conservation des données. 
  • assure le signalement et l'investigation des effets indésirables.
Etablissement de santé

Correspondant
de l'hémovigilance

 

Comité de sécurité trabsfusionnelle et d'HV

  • assure le recueil et la conservation des données.
  • assure le signalement et l'investigation des  effets indésirables.

 

  • assure la mise en oeuvre de l'HV
  • S'informe du fonctionnement des circuits de transmission des dépots de sang
Autres structures Autres professionnels santé signalent les effets indésirables ou inatendus au correspondants de l'HV.

 

3-2 Au niveau régional et national :

Les structures et les intervenants de l 'HV au niveau national et régional et leurs rôles.
Niveau Structures intervenants Rôles

National

A.N.S (remplace
A.F.S)

Directeur scientifique et  médical

 

 

Epidémiologiste, Statisticiens, Informaticiens

  • assure L'HV. 
  • anime et coordonne les intervenants
  • veille au respect des règles de surveillance.
  • discute avec l'agence du médicament.
  • informe le ministre. 
  • assure la surveillance nationale des receveurs 
  • assure la surveillance national de la collecte. 
  • suit des population ciblées.
  • effectue des études cliniques
  • participe à l'alerte.

Régional

 

Coordianteur de l'HV

  • suit la mise en œuvre du dispositif. 
  • se tient informé du fonctionnement et des résultats.
  • propose des mesures et et des enquêtes.

 

B- LES BONNES PRATIQUES  TRANSFUSIONNELLES:

C'est un ensemble  de modalités de travail,  réglementées par des textes à mettre en œuvre pour cette activité de transfusion sanguine  que les établissements de transfusion sanguine  et les établissements de soin sont tenus à respecter.

Elle s'appliquent dans les établissements de transfusion sanguine  et les établissements de soin au niveau  des différents maillons  de la chaine transfusionnelle :

Débutant par:

  • la séléction des donneurs  de sang
  • prélèvernent 
  • préparation  
  • conservation
  • qualification biologique 
  • distribution 
  • transport
  • lit du malade  
  • acte transfusionnel 
  • suivi post-transfusionnel.

C- ASSURANCE  QUALITE  :

Dans l'établissement de transfusion sanguine,  la démarche  qualité est un moyen d'amélioration de la sécurité transfusionnelle à travers  l'application de ses trois composantes:

  • la maitrise,
  • l'assurance,
  • et l'amélioration de la qualité du processus  et des PSL.

Elément  de cette démarche, l'assurance qualité est fondé sur les bonnes pratique  transfusionnelles et complétée par des éléments  organisationnels.

 

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 13/02/2018

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×