Lévomépromazine (NOZINAN ®)

Présentation

  • Comprimé pelliculé sécable à 25 mg (blanc) :  Étui de 20. 
  • Comprimé pelliculé sécable à 100 mg (blanc) :  Étui de 20. 
  • Solution buvable à 4 % :  Flacon compte-gouttes de 30 ml (1200 gouttes).

Modèle hospitalier :

  • Flacon de 125 ml avec seringue doseuse (5000 gouttes).
  • Solution injectable IM à 25 mg/ml :  Ampoules de 1 ml, boîte de 5.

Indication

Comprimés à 25 mg et à 100 mg :

  • États psychotiques aigus.
  • États psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques). 
  • En association avec un antidépresseur, traitement de courte durée de certaines formes sévères d'épisode dépressif majeur. Cette association ne peut se faire que pendant la période initiale du traitement, soit pendant 4 à 6 semaines.

Solution buvable à 4 % :

Adulte :

  • États psychotiques aigus. 
  • États psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).
  • En association avec un antidépresseur, traitement de courte durée de certaines formes sévères d'épisode dépressif majeur. Cette association ne peut se faire que pendant la période initiale du traitement, soit pendant 4 à 6 semaines.

Enfant de plus de 3 ans :

  • Troubles graves du comportement de l'enfant avec agitation et agressivité.
  • Solution injectable IM à 25 mg/ml :
  • Traitement de courte durée des états d'agitation et d'agressivité au cours des états psychotiques aigus et chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).

Posologie

Comprimés à 25 mg et à 100 mg et Solution buvable à 4 % : 25 à 200 mg/j.

Dans certains cas exceptionnels, la posologie pourra être augmentée jusqu'à 400 mg/j maximum.

Enfant de plus de 3 ans : 0,5 à 2 mg/kg/j.

Solution injectable IM à 25 mg/ml :Réservé à l'adulte.Voie injectable IM.  : 25 à 200 mg/j maximum.

Contre indication

  • Hypersensibilité à la lévomépromazine ou à l'un des autres constituants. 
  • Risque de glaucome par fermeture de l'angle. 
  • Risque de rétention urinaire lié à des troubles urétroprostatiques. 
  • Antécédent d'agranulocytose.
  • Sultopride ; agonistes dopaminergiques sauf lévodopa (amantadine, apomorphine, bromocriptine, cabergoline, entacapone, lisuride, pergolide, piribédil, pramipexole, quinagolide, ropinirole), en dehors du cas du patient parkinsonien : cf Interactions.
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×