Sevoflurane (SEVORANE®)

Xavier Sauvageon et Pierre Viard, In « les produits de l’anesthésie », aux Ed ARNETTE 2001

Liste I (Tableau A)

PRESENTATION

  • Flacons de 250 ml (brun).
     
  • Liquide incolore, stable, ininflammable, inexplosif (dans les conditions normales d’utilisation)
     

INDICATIONS

Anesthésique volatile halogéné
 

  • Induction et
  • Entretien de l'anesthésie pour tout type de chirurgie chez l'adulte et l'enfant
     
  • Intérêt en neurochirurgie.
     
  • Intérêt en anesthésie ambulatoire
     

POSOLOGIE

  • Circuit semi-ouvert le plus souvent.
    En circuit fermé, nécessité d'un analyseur de C02 et d'halogénés.

     
  • Vaporisateur spécifique en amont du circuit anesthésique ou du respirateur.
     
  • Système de filtre expiratoire ou d'aspiration des gaz expirés.
     
    • Induction :
      • enfant : 5 % de sevoflurane, perte du réflexe ciliaire en 1 à 2 mn
         
      • adulte : 1 à4 %
         
    • Entretien : 1 à 3 % de sevoflurane,
       
  • Pas d'aggravation d'une atteinte hépatique ou rénale préexistante.
     
  • A adapter en fonction du terrain et de l'état hémodynamique du sujet.
     
  • Réveil en 8 à 10 min.

CONTRE-INDICATIONS

ABSOLUES

  • Antécédents personnels ou familiaux d'hyperthermie maligne.
     
  • Hypersensibilité aux halogénés.
     
  • Porphyrie.

RELATIVES

  • Grossesse, en dehors de la césarienne.
     
  • Femme en période d'allaitement.
     
  • Utilisation en obstétrique à des concentrations supérieures à 1,5 %.

INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES

  • Potentialise les curares non dépolarisants, les autres anesthésiques.
     
  • Potentialise la dépression myocardique en association aux β-bloquants.
     
  • Potentialisation des troubles du rythme ventriculaire avec l'isuprel, l'adrénaline. (Moindre que l’halothane).
     
  • Potentialisation de l'effet hépato-toxique de l'isoniazide.

PHARMACOCINETIQUE

  • Absorption par voie respiratoire.
     
  • Coefficient de partage sang/gaz à 37 °C adulte : 0,63 ; nouveau-né 1,19.
     
  • La concentration alvéolaire atteint 50 % de la concentration inspirée en 4 à 8 mn
     
  • MAC 02 pur : 2,05. MAC mélange 60 % :1,1. , MAC 02 pur enfant 3 à 5 ans 2.60
     
  • Effet du 2nd gaz.
     
  • Passe ta barrière foeto-placentaire.
     
  • Métabolisme : biotransformation hépatique inférieure à 5 % de la dose administrée (oxydation par cytochrome P450).
     
  • Métabolites
     
    • hexafluoroisopropanol, qui est ensuite glucuroconjugué.
    • libération de flur inorganique et de dioxyde de carbone
  • Elimination 
    
    • par voie pulmonaire à 95 %. 
    • par voie rénale du métabolite conjugué. 
      

PHARMACOLOGIE

SYSTEME NERVEUX CENTRAL

  • Effet hypnotique, et sans analgésie. 
    
  • Dépression du SNC, des centres respiratoires, vasomoteurs et thermorégulateurs. 
    
  • Pas de stimulation du système sympathique. 
    
  • Maintien du débit sanguin cérébral et de l'auto-régulation à 1,5 %. 
    
  • Maintien de la stabilité de la pression intra-crânienne 
    
  • Diminution de la consommation d'oxygène cérébral. 
    
  • EEG : pas d'action épileptogéne 
    

CARDIO-VASCULAIRE

  • Diminution de la contractilité myocardique. 
    
  • Stabilité de la fréquence cardiaque. 
    
  • Diminution de la pression artérielle concentration dépendante. 
    
  • Diminution des résistances vasculaires systémiques 
    
  • Débit cardiaque maintenu, voire légèrement diminué. 
    
  • Diminution modérée du débit coronarien. 
    
  • Stabilité des résistances coronaires, absence de vol coronaire. 
    
  • Conservation des débits sanguins régionaux des organes vitaux. 
    
  • Peu arythmogène, mais sensibilisation à l'adrénaline exogène. 
    
  • Diminution de la consommation d'oxygène du myocarde. 
    

PULMONAIRE

  • Dépression respiratoire dose-dépendante. 
    
  • Diminution du volume courant et de la fréquence respiratoire. 
    
  • Bronchodilatation. 
    

DIVERS

  • Action myorelaxante. 
    
  • Diminution de la pression intra-oculaire. 
    
  • Hypothermie. 
    
  • Très bonne tolérance hépatique. 
    

EFFETS INDESIRABLES

  • Toux, laryngospasme, hypersécrétion bronchique. 
    
  • Nausées, vomissements. 
    
  • Frissons au réveil, 
    
  • Hyperthermie maligne. 
    

SURDOSAGE

  • Hypotension, collapsus, dépression respiratoire. 
    
  • Traitement : arrêt de l'administration du Suprane®, 02 pur, traitement symptomatique. 
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 29/12/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×