Isoflurane (FORENE®)

Xavier Sauvageon Pierre Viard, In « les produits de l’anesthésie » aux Ed ARNETTE 2001

FORENE®

isoflurane

Liste I (Tableau A)

PRESENTATION

  • Flacons de 100 ml (brun).
  • Liquide incolore, ininflammable, inexplosif (dans les conditions normales d'utilisation)

INDICATIONS

Anesthésique volatile halogéné

  • Entretien de l'anesthésie pour tout type de chirurgie chez l'adulte et l'enfant.

  • Intérêt en anesthésie ambulatoire.
     
  • Utilisable préférentiellement en neurochirurgie, sous réserve de précautions particulières (plus maniable que les autres halogénés).

POSOLOGIE

  • Circuit semi-ouvert le plus souvent.
  • En circuit fermé, nécessité d'un analyseur de C02 et d'halogénés.
  • Vaporisateur spécifique en amont du circuit anesthésique ou du respirateur.
  • Système de filtre expiratoire ou d'aspiration des gaz expirés.
    • Induction
       
      • 02 pur : 2 à 3 % d'isoflurane,
         
      • mélange 02/N20 à 2 % d'isoflurane
         
    • Entretien
      • 02 pur : 1,5 à 2,5 % d'isoflurane,
         
      • mélange 02/N20 : 1 à 1,5 % d'isoflurane.
  • A adapter en fonction du terrain et de l'état hémodynamique du sujet.
     
  • Réveil en 5 à 15 min.

CONTRE-INDICATIONS

ABSOLUES

  • Antécédents personnels ou familiaux d'hyperthermie maligne.
     
  • Hypersensibilité aux halogénés.
     
  • Porphyrie.

RELATIVES

  • Grossesse.
     
  • Enfant de moins de 2 ans pour l'induction.
     
  • Utilisation en obstétrique à des concentrations supérieures à à 1 %.

INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES

  • Potentialise les curares non dépolarisants, les autres anesthésiques.
  • Potentialise la dépression myocardique en association aux
  • Potentialisation des troubles du rythme ventriculaire avec l'adrénaline (moindre que l’halothane).
     
  • Prévention des troubles du rythme dus à l'aminophylline.

PHARMACOCINETIQUE

  • Absorption par voie respiratoire.
     
  • Coefficient de partage sang/gaz à 37 °C adulte : 1,4 ; adulte jeune : 1,46 ; nouveau-né :1,19.
  • La concentration alvéolaire atteint 50 % de la concentration inspirée en 4 à 8 min
  • MAC 02 pur : 1,15. MAC mélange 02/N20 70 % : 0,50. MAC 02 pur nouveau-né 1.60, nourrisson : 1,80 ; enfant 3 à 5 ans : 1 ,60.
     
  • Effet du 2nd gaz.
     
  • Passe la barrière foeto-placentaire.
     
  • Métabolisme : hépatique à 0,5 % (oxydation par cytochrome P450)
  • Métabolites . 
    
    • acide trifluoroacétique non toxique 
      
    • fluorure inorganique (taux 4,4 µmol/l, nettement inférieur au seuil de toxicité rénale du fluor inorganique 50 µmol/l). 
      
  • Elimination : 
    
    • 95 % sous forme inchangée par voie pulmonaire, 
      
    • 0,2 % sous forme métabolisées par voie rénale. 
      

PHARMACOLOGIE

SYSTEME NERVEUX CENTRAL

  • Effet narcotique, sans analgésie. 
    
  • Dépression du SNC, des centres respiratoires, vasomoteurs et thermorégulateurs. 
    
  • EEG : apparition d'ondes lentes de grande amplitude, plus ou moins entrecoupées de silences électriques, 
    
  • Augmentation du débit sanguin cérébral au-delà d'une MAC de 1 %. 
    
  • Augmentation de la pression intra-crânienne moindre que pour les autres halogénés. 
    
  • Diminution de la consommation d'oxygène cérébral. 
    

CARDIO-VASCULAIRE

  • Dépression faible de la contractilité myocardique. 
    
  • Augmentation de la fréquence cardiaque. 
    
  • Diminution de la pression artérielle dose-dépendante. 
    
  • Débit cardiaque inchangé ou faiblement diminué. 
    
  • Diminution modérée du débit coronarien. 
    
  • Conservation des débits sanguins régionaux des organes vitaux. 
    
  • Peu arythmogène. 
    
  • Diminution de la consommation d'oxygène du myocarde. 
    

PULMONAIRE

  • Dépression respiratoire dose-dépendante. 
    
  • Diminution du volume courant et de la fréquence respiratoire. 
    
  • Bronchodilatation. 
    

DIVERS

  • Action myorelaxante. 
    
  • Diminution de la pression intra-oculaire. 
    
  • Hypothermie. 
    
  • Diminution de la contractilité utérine. 
    
  • Très bonne tolérance hépatique. 
    

EFFETS INDESIRABLES

  • Toux, laryngospasme, hypersécrétion bronchique, bronchospasme rare. 
    
  • Nausées, vomissements. 
    
  • Frissons au réveil. 
    
  • Hyperthermie maligne. 
    
  • Tolérance hépatique meilleure que l'halothane. 
    
  • Arythmie. 
    

SURDOSAGE

  • Hypotension, collapsus, dépression respiratoire. 
    
  • Traitement : arrêt de l'administration du Forène®, 02 pur, traitement symptomatique. 
Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 29/12/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×