Anesthésie En Chirurgie Surrénalienne

F. Atallah

PH AR

Fédération de Chirurgie Urologique - Rangueil

Rappel anatomique

  • Les glandes surrénales sont situées dans l’espace rétropéritonéale au dessus des reins
  • Forme pyramidale
  • 4-5 cm de hauteur, 2-4 cm de largeur

 

Rappel physiologique

2 parties :

  • La zone corticale (périphérique)
    • Minéralocorticoïdes (Aldostérone)→ Adénome de Conn
    • Glucocorticoïdes (cortisol)→ Cushing
    • Hormones androgène
  • La zone médullaire (centrale)
    • Adrénaline
    • NoradrénalinePhéochromocytome
    • Dopamine

 

Rappel pathologique

  • Tumeur
    • Sécrétante
    • Non sécrétante
  • Taille
    • >5-6 cm diamètre = maligne  (cortico-surrénalome)
    • <5-6 cm = bénigne (adénome) ou maligne

 N.B. 1% des TDM abdominaux = découverte fortuite d’une tumeur surrénalienne (incidentalome)

 

Hyperaldostéronisme (Conn)

(Aldostérone = réabsorption Na+, excrétion K+)

  • Surcharge sodée : HTA
  • Hypokaliémie :
    • troubles musculaires
    • troubles cardiaques
  • Alcalose métabolique

 

Syndrome de Conn =   - Adénome 60%

 - Hyperplasie 35%

 - Cancer rare

 

Hypercorticisme (Syndrome de Cushing)

  • Obésité facio-tronculaire (↑ tissue adipeux):
    • Buffalo-neck : région intrascapulaire
    • Seins
    • Paroi abdominale
  • Amyotrophie : MS, MI
  • Signes cutanés :
    • Vergetures abdominales
    • Fragilité cutanée, purpura, ecchymose
  • Ostéoporose, tassement vertébral, cyphose dorsale = douleur
  • Virilisme pilaire
  • Trouble psychologique : dépression
  • HTA modérée
  • Diabète
  • Hypokaliémie
  • Polyglobulie, hyperleucocytose modérée

 

 

Phéochromocytome

  •  Hypersécrétion des catécholamines (NAD et ou adrénaline, rarement dopamine)
  • Glandes surrénales (90% adulte, 30% enfant)
  • Autres sites : Ganglions sympathiques, vessie
  • Parfois multiples (8% adultes, 35% enfants)

 

SIGNES

  • triade : sueurs, tachycardie, céphalées
  • HTA dans 90% , continu et poussées paroxystiques (maux de tête, malaises, syncopes)
  • Retentissement cardiaque ( FE) et neurologique
  • Glycémie élevée (50%)
  • Douleurs lombaires

 

Abords chirurgicaux

  •  Coelioscopique :
    • Transpéritonéal ++
    • Rétropéritonéal +++

 

Risque : conséquences hémodynamiques et ventilatoires de l’insufflation du CO2 : HTA et arythmie si hypercapnie

Avantage : manipulation minimale, abord vasculaire en premier

 

  • Chirurgical :
    • Lombotomie +
    • Laparotomie médiane (bilatérale)

 

Position de Lombotomie : décubitus latéral, la hanche et le genou opposés fléchis à 90°, le membre inférieur homolatéral étendu. La table bien cassée pour ouvrir au maximum l’espace costo-iliaque.

 

Problèmes spécifiques à la position de lombotomie

  • Retentissement respiratoire :
    • Inégalité du rapport ventilation-perfusion
    • Poumon supérieur (↑ Ventilation / ↓ Perfusion)
    • Poumon inférieur  (↓ Ventilation / ↑ Perfusion)
    • Augmentation des pressions ventilatoires
    • Atélectasies
  • Retentissement hémodynamique :
    • Compression de la veine cave inférieure : hypotension
  • Compression nerveuse :
    • Plexus brachial (dégager l’épaule dépendante),
    • n.sciatique poplité externe
    • n. cubital (coussinage)
  • Compression vasculaire du membre supérieur dépendant :
    • éviter brassard, saturomètre : dépiste compression
  • Compression de l’oeil inférieur ( paupière, vascularisation rétinienne) et du pavillon de l’oreille inférieure
  • Risque de plicature de la sonde d’intubation
  • Risque thromboembolique (bas de contention, anticoagulant préop)

 

Problèmes spécifiques à la dissection chirurgicale

  • Proximité de certains organes : reins, rate, foie, veine cave, aorte, pancreas, diaphragme
  • Droite = foie, veine cave
  • Gauche = rate, queue du pancréas
    • Risque de saignement = groupage, RAI, Ht si besoin
    • Risque d’effraction pleurale : pneumothorax = RT, gazo si besoin

Coelioscopie (rappel)

  • Intérêt :
    • Diminution du traumatisme chirurgicale :
    • Récupération postopératoire plus rapide
    • Cicatrices esthétiques !
    • Moins de manipulations viscérales
    • Meilleures performances ventilatoires postopératoires…
  • Complications :
    • Embolie gazeuse
    • Diffusion et absorption du CO2
    • Déplacement de la sonde d’intubation, intubation sélective
    • Plaies viscérales, vasculaires
    • Risques hémodynamiques et respiratoires …..

Rétropéritonéoscopie (rappel)

  • Peu d’augmentation des pressions intra-péritonéales
  • Retentissement hémodynamique et respiratoire moins important que la coelioscopie
  • Moins d’absorption de CO2, SI l’insufflation est limitée à l’espace rétropéritonéale, mais absorption continue (90 min)
  • Emphysème sous cutané ++
  • Accès direct au hile rénal
  • Absence de manipulation des organes intrapéritonéaux (diminution de l’ileus, du risque de contamination péritonéale, du risque de traumatisme de ces organes)

Spécificité anesthésique

Conn :

  • HTA
  • Hypokaliémie : trouble du rythme

 Préop

  • Traitement antihypertenseur
  • Apport K+
  • Spironolactone (aldactone)
  • antialdostérone

 Postopératoire

  • Supplémentation si surrénalectomie bilatérale:
  • Hydrocortisone 50 mg après l’induction et 100 mg/12h

 

Cushing :

  • Abord veineux difficile (obésité, fragilité des vaisseaux)
  • Intubation difficile
  • Attention à l’installation : risque de fractures
  • Hypokaliémie : trouble du rythme (vérifier kaliémie en préop)
  • Hyperglycémie (tendance)
  • Risque infectieux (antibioprophylaxie)
  • Risque thromboembolique (bas de contention, anticoagulant préop)
  • Prévention de l’insuffisance surrénalienne :
    • Si surrénalectomie bilatérale ou si hypersécrétion = freinage de l’autre surrénale (jusqu’à normalisation de sa fonction)
    • Traitement hormonal substitutif :Hydrocortisone 50-100 mg à l’induction et 100 mg ttes les 12h

Anesthésie du phéochromocytome 

 Objectif : stabilité hémodynamique

  •  Préparation: (7jours)
    • Stabilisation TA < 160/90, absence de tachycardie
    • α et β bloquant : labétolol (trandate)
    • Remplissage pour compenser l’hypovolémie relative secondaire à la vasoconstriction
  • Prémédication : sédative profonde, test d’Allen (a. radiale) et EMLA
  • Peropératoire : Surveillance étroite,
    • Monitorage :   Anesthésie et Analgésie profonde (=adéquate)
      • Cathéter artériel pour monitorage TA invasive
      • Cathéter veineux central ou Swan-Ganz,
      • Sonde gastrique, sonde urinaire
      • Voie veineuse bon calibre pour remplissage
      • Sonde thermique, réchauffement actif
      • ± débit cardiaque : échodoppler oesophagien, Swan Ganz
      • Sonde vésicale

Moments critiques en peropératoire :

  • Induction ↓
  • Laryngoscopie, Intubation ↑
  • Changement de position (DL)
  • Incision ↑
  • Insufflation ↑
  • Manipulation tumeur ↑ +++
  • Clampage veines surrénales ↓ ++
  • Exsufflation
  • Changement de position (DD)

Induction:

  • Cath artériel sous sédation avant l’induction
  • Voie veineuse centrale: 3 voies (NAD, vasodilatateur : urapidil (eupressyl) ou nicardipine (loxen)
  • Remplissage vasculaire

Technique d’anesthésie :

  • Éviter : kétamine, succinylcholine, atracurium, mivacurium, pancuronium, halothane, (desflurane?)
  • Privilégier : morphiniques, sévoflurane, isoflurane, étomidate, cisatracurium, vécuronium, rocuronium

Risques peropératoires

Hypertension, hypotension, troubles du rythme (ESV), tachycardie

  • Vasopresseurs : éphédrine, NAD
  • Vasodilatateurs : urapidyl (eupressyl) ou nicardipine (loxen)
  • Antiarythmique : xylocaine
  • B-bloquants : avlocardyl, esmolol (brévibloc)

 Problèmes postopératoires

Pérennisation du collapsus : Noradrénaline puis sevrage progressif

Hypoglycémie

  • Poussée hypertensive :
    • Arrêter manipulation chirurgicale
    • Approfondir anesthésie
    • Si besoin vasodilatateur
  • Au clampage veineux :
    • Stop vasodilatateur
    • Alléger anesthésie
    • Remplissage
    • Si besoin vasopresseur
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 14/02/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×