Anesthésie du nourrisson et de l'enfant

Jean  Camboulives: Professeur des Universités, praticien hospitalier  Olivier  Paut: Praticien hospitalier  Jean-Yves  Marti: Praticien hospitalier   Département d'anesthésie réanimation pédiatrique,

Les chiffres

  • arrêts cardio-circulatoires :19/ 10000 avant 1 an 1/10000 de 1 à 14 ans
  • prépondérance masculine(65%)
  • AG → (89%) des accidents
  • morbidité des hypoxies per op plus sévère en pédiatrie

 hebergeur image

hebergeur image

hebergeur image

hebergeur image

hebergeur image

 

les facteurs

  •  les enfants de moins de 1 an (70% des ACC)
    • la majorité des enfants sont ASA1 ou 2(# de l ’adulte)
  • le statut ASA : facteur prédictif
  • L ’anesthésie générale (80%) >AG+AL ou AL seule (1 et 9%)
  • l ’urgence de l ’acte : taux de morbidité 4 fois supérieur par rapport à l ’activité programmée

 

 

LA PRATIQUE OCCASIONNELLE DE LA PÉDIATRIE     →      RISQUE X 20 ( pour 10000 enfants)

 

Les causes 

  • 70% des ACC → iatrogène médicamenteuse cardiovasculaire
  • Evolution dans le temps :
    • 1975 égale proportion des causes cardiovasculaires et ventilatoires
    • 1985 causes ventilatoires prédominantes sur les causes cardiologiques ou surdosage en anesthésiques
  • Halothane                                                  Première cause sur enfant ASA 1

 

Tout ACR est respiratoire jusqu’ a preuve du contraire

Erreur humaine          90% des causes

 

Préparation : facteur essentiel de la sécurité

  • Vérification du matériel d ’anesthésie et du monitorage
  • Préparation des drogues anesthésiques             avant l’arrivée de l’enfant en salle
  • Voie veineuse purgée de toutes bulles
  • Contrôle d ’identité(par le bracelet nominatif)
  • Autorisation parentale datée et signée

 

Commentaires (1)

1. lotfisetif 05/06/2012

bien

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 13/02/2018

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×